J'ai eu une césarienne d'urgence, comment prendre soin de moi ?

Dans 60% des cas, la césarienne a lieu en urgence. La césarienne représente 1 accouchement sur 5 (surtout pour les premiers bébés), soit 20% des naissances annuelles. 150 000 femmes accouchent chaque année par césarienne. Pour environ 90 000 d'entre elles, l'accouchement a donc lieu en césarienne d'urgence. 

C'est très souvent un choc psychologique en plus d'un choc physique

Si tu lis ces lignes, c'est que tu es sans doute concernée. Qu'est ce qui a pu se passer? 

  •     1. le travail était trop long et n'aboutit pas: maman et bébé étaient  épuisés. La césarienne est décidée avec l'accord des parents. En général c'est un code dit "orange". Cela peut-être lié à la position de la maman qui n'est pas favorable (la fameuse position gynécologique) ce qui peut induire une stagnation du col, une anomalie quelconque, des contractions dites "inefficaces" techniquement (la maman n'y est pour rien), présence de fibrome, kyste ou autre obstacle au passage du bébé, et même un périnée hyper tonique qui peut faire obstacle.
  •      2. bébé ou maman sont en souffrance : la souffrance foetale de bébé, un cordon mal positionné,  une rupture utérine, un hématome placentaire, une anomalie soudaine du côté de la maman (rythme cardiaque, infection etc), une hémorragie etc, peut entrainer une césarienne d'urgence de "code rouge". Cela signifie que le pronostique vital est engagé, et qu'il faut faire vite. 

Certains césariennes d'urgence ont lieu en anesthésie générale. C'est l'équipe qui fait le choix en fonction du "code" et de l'urgence. ll en est de même pour la présence ou non du conjoint.e au bloc. Cela dépend des équipes et de la maternité. 

Nota : Si la césarienne a lieu en anesthésie générale, il peut être parfois difficile de créer du lien avec bébé que tu découvriras à ton réveil. N'hésite pas à demander de l'aide et à verbaliser ce que tu ressens auprès de l'équipe médicale ! 

Oui, tu as accouché, et tu es FORTE. PUISSANTE. SOUVERAINE !

 

 

Voici ce que tu peux mettre en place pour t'aider au quotidien : 

1. VERBALISER

Tu as eu une césarienne d'urgence et tu ne le vis pas bien. Alors il faut verbaliser le plus possible ton ressenti : auprès de l'équipe médicale lors de ton séjour à la maternité, auprès de la sage-femme qui viendra à la maison ou que tu iras consulter et à tes proches!

Tu peux aussi te rapprocher de ressources où tu trouveras des témoignages, dans lesquels tu pourras te reconnaître, trouver réconfort et espoir. Tu peux par exemple écouter notre podcast

 

2. ENTOURE-TOI

Ne reste pas seule ! Car tu ne l'es pas, nous sommes 150 000 par an à avoir une césarienne en France, n'oublie pas !

  • Autant que possible, demande de l'aide à tes proches en plus de ton conjoint.e afin qu'ils puissent prendre en charge la logistique à la maison. 
  • Tu peux aussi faire appel à une doula, qui te rendra visite régulièrement et pourra aussi prendre en charge certaines tâches
  • Tu peux aussi faire appel à une aide à domicile (TISF) pour les tâches quotidiennes. 

 

Dans tous les cas, tu es une femme FORTE. PUISSANTE. SOUVERAINE. Et tu n'es pas seule

 

 Quelques ressources :

 

Tu es forte, puissante et capable !

Pas de cicatrice sans Super-héroïne
culotte haute césarienne cicatrices
Culotte maxi taille haute
DECOUVRIR
culotte haute césarienne cicatrice
Culotte taille haute "Michèle"
DECOUVRIR