Je vais avoir une césarienne, comment me préparer?

 

Chaque histoire, et chaque césarienne est propre à chaque femme. C’est toi, l’équipe et tes proches qui écriront cette histoire.Tu peux cependant te préparer afin que ce moment t’appartienne le plus possible.

Tu peux :

  1. Rédiger un projet de naissance

Même si tu accouches par césarienne, un projet de naissance prend tout son sens! Il te permettra d’indiquer à l’équipe tes souhaits avant, pendant et après la césarienne, et d’initier le dialogue avec eux, ce qui est primordial.

Tu peux y noter :

  • tes souhaits sur ton arrivée à la maternité
      • tes demandes autour de la pause de l’anesthésie (après échange avec ton anesthésiste)
      • ton souhait autour de la pause de la sonde urinaire (obligatoire au bloc, et elle peut être douloureuse si posée avant la pause de l’anesthésie)
      • la présence d’un.e proche (en temps de pandémie par exemple) 
  • tes souhaits pendant la césarienne
      • la présence de ton conjoint.e ou du proche qui t’accompagne
      • le fait de ne pas avoir les bras attachés (c’est le cas au bloc, les bras et les jambes sont arrachés en croix)
      • demander que l’on vous parle, que l’on vous explique ce qu’il se passe
      • vos souhaits autour de l’accueil de votre bébé (dans vos bras, champs abaissé, etc)
      • s’il est possible de mettre de la musique, de prendre une photo souvenir de ce moment
      • si tu souhaites pouvoir pousser pendant la césarienne (car c’est possible!)
      • tout ce que tu aurais souhaité dans le cas d’un accouchement voie basse
  • tes souhaits après la césarienne
      • vos souhaits pour la salle de réveil : avoir votre conjoint.e et bébé auprès de vous
      • avoir vos vêtements après la chirurgie
      • vos souhaits autour de votre retour en chambre, levé, première douche etc.

2. Poser toutes tes questions à l’équipe en amont

Afin de préparer ton projet de naissance, et de te préparer physiquement et moralement, poser tes questions à l’équipe lors de ton parcours :

  • à ton anesthésiste : pour comprendre le processus d’anesthésie pendant ta césarienne.
  • à ta sage-femme ou gynécologue-obstétricien.nesur comment préparer à la chirurgie (a jeun, désinfection, épilation etc), comment se déroule la césarienne techniquement, à quoi dois-tu t'attendre, comment seras-tu disposée (bras en croix, possibilité de pousser etc..), que vas-tu entendre (si vous n’êtes pas en anesthésie générale), ce que tu vas voir, sentir etc; que va-t-il se passer pour bébé et toi le temps de te recoudre, comment se déroule l’après (salle de réveil et retour en chambre), comment et qui prendra soin de ta cicatrice, quand aura lieu le premier levé, la première douche ….
  • au secrétariat : lors de ton inscription: y-aura t-il un lit pour le conjoint.e , préciser si tu as des intolérances ou allergies alimentaires…

  

3. Préparer une valise de maternité pour badass !

Tu vas accoucher et tu auras une cicatrice qui va te gêner, voire te faire mal les premiers jours (parfois après), et il est nécessaire de te faciliter la vie au maximum!

En plus des effets « classiques » et notamment ceux de bébé, tu peux prévoir :

  • des vêtements qui s’enfilent par le haut (robe par exemple ou grande chemise longue), car te baisser pour enfiler un pantalon pourra être un peu difficile, de même pour le frottement de la cicatrice qui pourrait être moins tolérés
  • des sandales ou chaussons faciles à enfiler (pour éviter de te baisser!)
  • des culottes adaptées à ta cicatrice et qui ne se prendront pas dans le slip filet de l’hôpital (tu peux trouver nos modèles dédiés ICI)
  • un brumisateur, toujours utile si tu as très chaud et que tu ne peux pas aller te rafraichir
  • tout ce qui peut te faciliter la vie (une gourde par exemple pour boire sans t’assoir)
  • des aliments bons pour toi et ton transit qui peut être malmenés avec la césarienne. De plus tu peux avoir du mal à manger des repas les premiers jours. Tu peux prévoir des super-aliments qui vont t’apporter du bon en évitant le sucre ou les gras qui ne vont pas t’apporter d’énergie et ne pas aider ta cicatrisation.
  • un oreiller et ton coussin de grossesse : même si tu ne souhaites pas allaiter, il pourra t'aider à te positionner confortablement. 

Si tu ressens le besoin d’échanger en amont, n’hésite pas à contacter ta maternité, à échanger avec des femmes qui vivent la même chose que toi, à participer à des cercles de paroles ou de femmes, à écouter des témoignages ou des récits.

Dans tous les cas, tu es une femme FORTE. PUISSANTE. SOUVERAINE. Et tu n'es pas seule

 

 Quelques ressources :

 

Tu es forte, puissante et capable !

Pas de cicatrice sans Super-héroïne
culotte haute césarienne cicatrices
Culotte maxi taille haute
DECOUVRIR
culotte haute césarienne cicatrice
Culotte taille haute "Michèle"
DECOUVRIR